jeudi 23 avril 2009

Vacciné contre contre les maux d’amour.





Je comprends ton mal
J’imagine ta peine
Mais la vie et ses expériences douloureuses
M’ont poussé à me créer des défenses naturelles
Contre le mal d’aimer
Contre les maux d’amour
Je souffre de ton absence
Mais je la ressens moins
Car je me mens, 

Alors je fais semblant de croire
Ce que me dit la petite voix
Au fond de moi, au fond de moi
Même si je n’en crois rien …
Je sais que je t’aime, 
J’ai souvent imaginé
Que se voir serait une bonne idée

Il suffirait d'un rendez-vous, d'une rencontre, quelque part
Mais le plus insupportable pour moi
Comme pour toi, j'imagine
Serait que ce rêve se réalise et que
La dure réalité de la vie m'arrache ensuite à ce rêve réalisé
Te voir serait merveilleux ...
Te voir partir serait douloureux, affreux ...

Comme si j'allais toucher
Le Bonheur du bout de doigts, et que par après, ...
Il me file entre les doigts ...
Tu dis préférer l'ignorance à la souffrance.
Moi, j'essaye d'ignorer ...
Que je souffre ...
De ne pas être près de toi ...
En permanence ...

De me lever près de toi, de manger avec toi,
D’aller me promener avec toi,
De rire avec toi,
De dormir avec toi, ...
... de vivre avec toi ...
Mais je comprends ton mal
J’imagine ta peine…


Mouna Toujani

2 commentaires:

CLAUDE COGNARD a dit…

une sensibilité exceptionnelle, une richesse intérieure bouleversante, une chance pour nous tous, de la croiser, de lui parler... Bravo, Mouna tu es une perle rare...

L'emmerdeuse a dit…

Touchée Claude
Merci ...